Vulnerable Road Users on Rural Highways - A Malaysian Perspective

Une personne meurt toutes les 30 secondes sur les routes à travers le monde et ce chiffre, donné par les statistiques mondiales d’accidentalité, s’alourdit. La Malaisie, où la motorisation et la population ont augmenté rapidement ces trente dernières années, est victime de ce triste scénario, à une moindre échelle toutefois. Si le pays ne redouble pas d’efforts pour enrayer la situation, les accidents de la route rejoindront le VIH/SIDA parmi les principales causes de mortalité d’ici 2030. Les investissements en infrastructures routières dans les pays en voie de développement tels que la Malaisie sont ciblés pour relier les zones urbaines et
rendre les nouveaux aménagements plus accessibles. Une simple corrélation entre la longueur totale des routes et la mortalité routière permet d’apprécier si des routes à plus grande vitesse mais moins sûres sont justifiées. Sur la base de l’évolution actuelle, l’Institut malaisien de recherche sur la Sécurité routière (MIROS) a évalué que 10 716 vies seront perdues en 2020 si rien n’est fait.

  • Information sheet

    • Date: 2018
    • Author(s): Wong Shaw Voon / Hoong Poi Alvin Wai / Mohd Amirudin Mohamad Radzi
    • Domain(s): Road Safety
    • Type: RR376 - Features
    • PIARC Ref.: RR376-056
    • Number of pages: 3
  • This article has been published in the Routes/Roads magazine

    N° 376

    1er trimestre 2018 / Mars

    Sécurité routière

This site uses cookies to optimize its operation. They allow you to securely access your personal space and download our publications. You accept their use by clicking on the "Continue" button.