Séminaire international "Ouvrages en terre en Europe"

Le IVème Séminaire international : Obras de Tierra en Europa (Ouvrages en terre en Europe) s'est tenu à Madrid les 19 et 20 avril 2018 ; quatrième de la série homonyme (Paris 2005, Londres 2009, Berlin 2012), il était consacré à l'évolution du projet, à la construction et à la conservation des ouvrages en terre sur le Vieux Continent.

Documents préparatoires de séminaire international

Résumé du séminaire

D'éminents spécialistes y ont analysé et mis à jour les questions suivantes :

  • Les normes européennes
  • Les projets et réalisations spéciaux
  • L'analyse des risques géotechniques
  • L'adaptation au changement climatique
  • La pérennité et l'utilisation optimale des matériaux localement disponibles

Le séminaire a été organisé par le Comité Technique D.4 Routes rurales et terrassements de l'AIPCR, le CEDEX, la Direction générale des routes du ministère du Développement, l'Association technique de la route et l'ETSI des Ponts et Chaussées de l'UPM. Les séances se sont déroulées dans la salle de conférence du Centre d'études techniques appliquées (CETA) du CEDEX. Les langues utilisées ont été l'espagnol et l'anglais, un service d'interprétation simultanée ayant été prévu.

La séance d'ouverture a été présidée par des représentants du CEDEX, de la Direction générale des routes et de l'AIPCR. Au total, 40 exposés ont été présentés par des intervenants de 9 pays.

PREMIÈRE SÉANCE - LES NORMES EUROPÉENNES

Depuis une dizaine d'années, des spécialistes de tout le continent travaillent, sous l'égide du Comité Europeo de Normalización CEN (Comité européen de normalisation) à l'élaboration d'une norme sur les ouvrages en terre, premier texte du genre abordé à l'échelon européen. Au moment de la publication de cet article, il est prévu que la norme soit constituée au maximum de neuf parties dont les six premières sont entièrement rédigées.

La structure de cet organisme européen prévoit que ces travaux de normalisation incombent au comité technique CEN TC 396 Obras de tierra, divisé en groupes de travail ou Working Groups WG qui, à leur tour, sont répartis en groupes d'étude ou Task Groups TG.

DEUXIÈME SÉANCE - LES PROJETS ET RÉALISATIONS SPÉCIAUX

L'exposé général de cette séance Estudios de investigación sobre geotecnia ferroviaria en el CEDEX (Études de recherche sur la géotechnie ferroviaire au CEDEX) a été présenté par Fernando PARDO DE SANTAYANA (Espagne), qui a passé en revue la vaste gamme d'activités du centre qu'il dirige. Il présente une installation phare et une référence mondiale en la matière, le banc d'essai ferroviaire, récemment visité par les participants.

Cinq autres exposés viendront compléter la séance.

TROISIÈME SÉANCE - ANALYSE DES RISQUES GÉOTECHNIQUES

L'exposé général de la séance Análisis de riesgo geotécnico (Analyse des risques géotechniques) a été présenté par Laura CALDEIRA (Portugal), directrice du Département de Géotechnie du Laboratoire national du génie civil (LNEC), qui a traité la question en allant du plus général au plus concret et insisté sur les aspects normatifs, pour terminer en citant des exemples d'analyse des risques dans les ouvrages en terre aéroportuaires du pays voisin.

Cette séance a été complétée par trois autres exposés.

QUATRIÈME SÉANCE - L'ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Deux exposés généraux ont été présentés :

-Exposición de las obras de tierra y carreteras rurales al cambio climático, (Exposition des ouvrages en terre et des routes rurales au changement climatique). Véronique BERCHE (France) du CEREMA, coordinatrice du thème à l'AIPCR, a exposé la méthodologie d'analyse suivie par son groupe, illustrée par l'exemple d'une route secondaire dans son pays.

-Lecciones aprendidas del análisis de las necesidades de adaptación al cambio climático de la red de carreteras española de titularidad estatal (Red de Carreteras del Estado), (Enseignements tirés de l'analyse des nécessités d'adaptation au changement climatique du réseau routier national espagnol - Réseau routier de l'État). Alberto COMPTE (Espagne) du CEDEX, a abordé ce thème à partir d'une série de scénarios sur les prévisions concrètes de changement climatique de l'AEMET. Il a présenté les conclusions des travaux réalisés par le CEDEX en matière de vulnérabilité du RCE face aux changements climatiques, et notamment l'identification de tronçons concrets et la mise au point de recommandations.

CINQUIÈME SÉANCE - PÉRENNITÉ ET UTILISATION OPTIMALE DES MATÉRIAUX LOCALEMENT DISPONIBLES

L'exposé général de la séance Uso de materiales locales en terraplenes de carretera (Utilisation de matériaux localement disponibles dans les remblais de route) a été présenté par Aúrea PERUCHO (Espagne) du CEDEX, coordinatrice du thème à l'AIPCR. Ella a remis à jour un thème que l'Association mondiale étudie depuis plus de trente ans et sur lequel elle a publié cinq rapports, dont le dernier date de 2012. Après révision de ces documents, une nouvelle mise à jour devrait se faire dans un avenir proche en vue du prochain Congrès mondial de 2019.

Les douze exposés libres de la cinquième séance ont ensuite été présentés. Il en avait été de même lors des quatre autres séances du Séminaire.

Le président de la Commission technique du séminaire a ensuite donné un bref résumé de tous les exposés et la clôture officielle a été prononcée par le Directeur technique de la Direction générale des routes.

VISITES TECHNIQUES

Pendant la pause déjeuner, à différents moments, des visites techniques ont été proposées au Laboratoire de géotechnie et à l'imposante installation d'essais de tronçons ferroviaires (track box) du CEDEX. Les participants sont venus nombreux à ces visites organisées en espagnol et en anglais.

Le Vème Séminaire devrait pouvoir s'appuyer sur trois années d'application de la norme européenne sur les ouvrages en terre récemment approuvée, sur les conclusions des groupes de travail AIPCR D4 issues du Congrès mondial de 2019 et sur près de deux années de mise en place des nouveaux groupes formés à cette occasion.

Dès aujourd'hui, et avec trois ans d'avance, nous encourageons nos lecteurs à penser à faire part des expériences qu'ils auront acquises en la matière dans quelques temps. Nos collègues tchèques nous attendent, les bras ouverts, à Prague, en 2021.

Le séminaire