Séminaire international "Logistique et routes : La première réunion"

 27-28 mars 2017, Mexico (Mexique)

Ce séminaire international était organisé en coopération avec l'Association mondiale de la Route (AIPCR), l'AMIVTAC et le SCT, sous le thème "Transport de marchandises ".

Documents préparatoires de séminaire international


Résumé du séminaire

Le comité technique B.4 "Transport de marchandises" est actif depuis plusieurs cycles et a publié un certain nombre de rapports couvrant les défis actuels et présentant des solutions innovantes et des meilleures pratiques (voir les rapports techniques). Selon le plan stratégique 2016-2019 de l'AIPCR, le comité traite de trois questions :

  • Les politiques nationales pour le transport multimodal de marchandises et la logistique
  • La circulation des camions sur les autoroutes
  • Les bonnes pratiques en matière de transport de marchandises économe en énergie.

Ces questions constituent également les thèmes clés du séminaire. Ses objectifs sont d'échanger connaissances et expériences, de présenter et de partager les bonnes pratiques et de discuter des défis et des derniers développements sur la logistique et le transport routier de marchandises en lien avec d'autres modes.

Le séminaire a réuni une centaine de participants et a été une excellente occasion de faciliter l'échange et la coopération entre le comité national mexicain de l'AIPCR et d'autres organisations et institutions.


Conclusions techniques du séminaire

Il est nécessaire et très utile aux secteurs de la route et de la logistique de travailler ensemble ; les administrations routières devraient se considérer comme des acteurs logistiques dans les chaînes d'approvisionnement et de distribution.

Séance sur les "Politiques logistiques et transport multimodal".

Les politiques logistiques et multimodales nationales des différents pays sont pour la plupart reproductibles dans d'autres pays.

La plupart des politiques présentées par les différents pays sont tournées vers la durabilité, avec les particularités suivantes :

  • Japon (E. Taniguchi) : orientation des utilisateurs âgés ; gestion des risques et prévention des catastrophes.
  • La Suisse (M. Ruesch) inclut un processus démocratique dans la définition de ses politiques ; les redevances pour les véhicules lourds ; la gestion du trafic des camions ; l'extension du réseau ferroviaire, des mesures de soutien au transport intermodal de marchandises.
  • L'Autriche (P. Grassl, P) dispose d'un commissariat fédéral à la logistique ; elle a développé un plan directeur logistique avec un ensemble de mesures, comprenant le suivi des marchandises dangereuses ; formation à la "conduite professionnelle".
  • Les USA (T. Julien) orientent leur politique multimodale vers la compétitivité, la sécurité et la fluidité inter-Etats.
  • Les Émirats Arabes Unis (J. James) cherche à créer les conditions permettant aux acteurs logistiques de rivaliser dans des conditions égales, efficaces et sûres.
  • La Communauté andine (A. Vera) présente des politiques avec une vision régionale.

Séance sur la "Gestion du fret et la circulation routière".

L'amélioration de la fluidité des chaînes logistiques ne peut aller de pair qu'avec une mesure rigoureuse de la performance logistique.

  • Mexique (G. Cedillo) : Des métriques pour mieux gérer le transport. "L'ère de la synchro-modalité" : Gestion des corridors et pas seulement des transports.
  • USA (B. Eisele ; M. Monsreal) : Index de fluidité pour gérer les passages frontaliers, par produit, par corridor et pour une certaine période de temps.
  • Belgique (H. Van Geelen) : Schéma de tarification des kilomètres parcourus pour compenser l'usure plus importante des chaussées.
  • Mexique (MA. Frías) : Méthodologie binationale de planification et de mise en œuvre de l'infrastructure frontalière entre les États-Unis et le Mexique.

Séance sur la "Gestion des camions sur les autoroutes".

Les camions de grande capacité (HCT) sont possibles et se produisent dans d'autres pays, sous certaines conditions présentées pendant le séminaire.

  • Suède (Nylander, A) : routes HCT ; principalement pour le bois ; routes de signalisation et de formation
  • Finlande (Antikainen, T) : Jusqu'à 76 tonnes par camion ; HCT pas nécessairement lié aux accidents ; réduction des émissions (-20%)
  • Mexique (Del Mazo, A) : Des volumes de trafic plus importants que, par exemple, la Finlande ou la Suède. La MIP actuelle était consensuelle avec les établissements universitaires, les chercheurs et les praticiens ; il y aura une révision de la norme en 2017.
  • France (Jacob, B) : "Platooning" pour l'économie de carburant (30%) et la réduction des émissions. Il s'agit de conduire des camions, l'un après l'autre, reliés par Wi-Fi, à vitesse constante et sans dépassement, pour surmonter la résistance du vent. Il y a d'autres avantages (moins de stress pour les conducteurs et plus). Il est en phase d'essai pour commencer à fonctionner en 2020. La séparation entre un camion et un autre doit être réglée de manière à ne pas affecter les ponts.
  • USA (Julien, T) : National Coalition for Truck Parking Areas, associations syndicales du gouvernement fédéral ; ITS doit faire rapport sur la disponibilité des places de stationnement ; considérations relatives à l'emplacement et au financement.

"Utilisation efficace de l'énergie dans le transport de marchandises

Les routes peuvent être électrifiées et rendues durables ; différentes solutions ont été présentées.

  • Suède (Nylander, A) : Vision stratégique du gouvernement pour son développement. Ils ont l'intention de ne générer aucune émission. Avantage : Utiliser le réseau routier existant.
  • En Allemagne (Akerman, P), Siemens propose un système surélevé (caténaire). Des vidéos de prototypes de cette technologie ont été présentées.
  • En France (Duprat, P), Alstom dispose également d'un système de routes électrifiées. Dans ce cas, le flux est au niveau du sol ; des vidéos sont disponibles.
  • Dans une autre approche, la Suisse (Ruesch, M) : Vison zéro émission pour 2050. Stratégies : réduction / substitution du trafic ; optimisation du transport ; flux continus ; transfert modal ; systèmes de propulsion verts et automatisation du transport.
  • Mexique (Sánchez, L), "Technical Driving" peut réduire la consommation

Session "Les STI et l'application de la réglementation routière".

Les STI - et d'autres technologies et normes - permettent non seulement une circulation efficace sur les routes, mais aussi leur surveillance et leur sécurité.

  • Mexique (Galán, L) : Étude de cas. Utilisation du GPS pour mesurer les performances lors de la traversée des péages par le transport motorisé ; les files d'attente ont été observées dans un hangar d'environ 500 minutes (moyenne pour 2016 !); permet de réduire la consommation de carburant et les émissions de carbone.
  • Union européenne (Jacob, B) : Weigh In Motion (WIM) pour surveiller les poids et les dimensions, non seulement pour la sécurité et la prévention des dommages routiers, mais aussi pour une concurrence loyale dans le transport. WIM détecte les entreprises qui abusent, pour les auditer sélectivement.
  • Mexique (Luviano, R) : Cas de la certification AEO (Organisation mondiale des douanes) et comment elle permet un meilleur contrôle de sécurité et, indirectement, le respect des réglementations du transport routier.

Atelier.

Le réseau routier mexicain devrait être complété par des auberges spécialisées dans le transport de marchandises par camion, ce qui permettra d'améliorer la sécurité des routes.

Le séminaire comprenait un atelier auquel ont participé un grand usager de la route (Grupo Jumex) et un grand concessionnaire routier (VISE).

Le thème général était de montrer d'une manière amicale que bien que JUMEX utilise principalement les routes pour déplacer ses marchandises, VISA les a comme principal utilisateur (client), mais en fait, ils ne se connaissent pas, non seulement personnellement, mais pas même comme client et vendeur.

Les défis que chacun offre à l'autre : vols, accidents, retards, entre autres. L'analyse a mis en évidence la nécessité de disposer d'auberges spécialisées pour le transport motorisé et tout le public en a discuté.


Programme technique

Session 1 : Ouverture

Session 2 : Fret multimodal / Politiques logistiques (1)

2-1

VARGAS Francisco

Réglementation des chemins de fer au Mexique

2-2

TANIGUCHI Eiichi

Politiques et initiatives pour un transport routier de marchandises économe en énergie au Japon

2-3

RUESCH Martin

Éléments innovants de la politique multimodale du transport de marchandises en Suisse

2-4

VERA Alan

Transport multimodal dans les pays membres de la Communauté andine (Bolivie, Colombie, Équateur et Pérou)

Session 3 : Gestion du fret et de la circulation routière

3-1

CEDILLO Gaston

Méthode MiF3 : Modélisation des flux intermodaux de fret par fluidité intermodale

3-2

EISELE Bill

La fluidité du fret et l'affaire du passage frontalier entre les États-Unis et le Mexique

3-3

VAN GEELEN Hinko

Taxe KM belge pour les poids lourds de +3,5 tonnes

3-4

ARCE Manuel

La stratégie portuaire du Mexique

3-5

FRIAS GALVAN Marco Antonio

Planification et exécution binationales de l'infrastructure frontalière entre le Mexique et les États-Unis

Session 4 : Atelier "Transport intermodal mexicain et questions logistiques connexes du fret routier

Session 5 : Fret multimodal / Politiques logistiques (2)

5-1

GRASSL Patrick

Plan directeur national de logistique et de fret de l'Autriche

5-2

JULIEN Tiffany

Politique de transport multimodal des marchandises

5-3

JAMES Jonathan

Politique de fret des Émirats arabes unis

5-4

CASAPIA Gaston

Concurrence intermodale entre l'autoroute et le chemin de fer au Pérou

Séance 6 : Gestion des camions sur les routes

6-1

NYLANDER Annelie

Utilisation plus efficace de l'infrastructure avec des camions plus lourds

6-2

ANTIKAINEN Taneli

Augmentation du poids et des dimensions des camions et de l'HCT en Finlande

6-3

DEL MAZO Adrian

Poids et dimensions des différentes configurations de véhicules

6-4

JACOB Bernard

Trains de camions pour le transport longue distance

6-5

Trains de camions pour le transport longue distance

USDOT Federal Highway : Coalition nationale pour le stationnement des camions

Session 7 : Transport économe en énergie

7-1

NYLANDER Annelie

Routes électriques

7-2

AKERMAN Patrick

Transport routier lourd électrifié

7-3

DUPRAT Patrick

Solution de réseau routier électrique pour le transport routier

7-4

RUESCH Martin

Vision pour une logistique urbaine économe en énergie et sans CO2

7-5

SANCHEZ Luis

Effet de la conduction technique sur l'efficacité énergétique des transports au Mexique

Séance 8 : Les STI et l'application des règlements sur la voirie

8-1

THOBER Dario

Mise en œuvre du CTE basée sur la norme ISO 18000-63 / 29167-10 et la réglementation UHF passive sécurisée Gen2v2

8-2

GALAN Luis

Utilisation des mesures globales du GPS pour mesurer le rendement aux postes de péage

8-3

JACOB Bernard

Règlement sur les poids et dimensions et son application par pesage en marche

8-4

LUVIANO Ramiro

Opérateur économique agréé: Sécurité dans le transport routier de marchandises

Séance 9 : Conclusion


Ce site utilise des cookies afin d'optimiser son fonctionnement. En cliquant sur le bouton "Accepter", vous acceptez de naviguer sur notre site web sans modifier les paramètres de vos cookies et vous acceptez leur utilisation. En savoir plus et paramétrer les cookies.