Séminaire et atelier international "Des routes plus sûres grâce à une conception et une exploitation adaptée des infrastructures"

23-25 avril 2019, Kuala-Lumpur (Malaisie)

L'Association mondiale de la Route (AIPCR) a une nouvelle fois contribué à la conception et à la réalisation de routes plus sûres en Asie du Sud-Est en organisant un séminaire et un atelier de diffusion des connaissances. En collaboration avec l'Institut malaisien de recherche sur la sécurité routière (MIROS), par l'intermédiaire du comité technique C2 "Conception et exploitation d'infrastructures routières plus sûres", le séminaire s'est tenu du 23 au 25 avril 2019 au Berjaya Times Square Hotel, à Kuala Lumpur. Le séminaire a bénéficié du soutien du Ministère malaisien des transports et du Département travaux publics du Ministère malaisien des travaux publics, de l’association malaisienne d’ingénierie routière (REAM), de l'Institut des ingénieurs de Malaisie (IEM), de l’association d’ingénieie routière d’Asie et d’Australasie (REAAA), de l'association du transport intelligent de Malaisie (ITSM) et de l’Universiti Teknologi MARA (UiTM).

Documents préparatoires au séminaire international



Résumé du séminaire

L'objectif du séminaire était de promouvoir les connaissances les plus récentes sur les enjeux actuels et de favoriser les échanges techniques et les débats entre les acteurs industriels.

Le séminaire a débuté par une allocution de bienvenue aux participants et une séance plénière mettant en lumière les questions de sécurité routière dans l'ANASE par M. Siti Zaharah Ishak, directeur général de l’institut malaisien de recherche sur la sécurité routière (MIROS). Le professeur Wong Shaw Voon, Président du CT C2 de l'AIPCR, a ensuite présenté la feuille de route de l’AIPCR pour la sécurité routière et a prôné l’usage du Manuel de sécurité routière et les autres publications récentes de l'AIPCR comme références en Malaisie. Une partie de la présentation a aussi mis en avant le programme du Congrès mondial de la route d'Abu Dhabi qui se tiendra du 6 au 10 octobre 2019. Les travaux du séminaire ont été dirigés par le ministère adjoint des Transports, Dato' Haji Kamarudin bin Jaffar. Les orateurs venaient du monde entier, notamment de l'Australie, des États-Unis, du Mexique, du Japon, de l'Italie et de la Malaisie.

Six thèmes ont été abordés durant les deux jours du séminaire, notamment la conception plus sûre pour une meilleure sécurité routière, la conception pour de meilleures voies dédiées aux deux-roues, l'entretien routier, les usagers vulnérables, l'audit de sécurité routière et la gestion de la vitesse et du trafic. Pour chaque thème, trois exposés techniques ont été présentés par des experts de Malaisie et des comités de l'AIPCR. Un temps de questions et réponses de 15 minutes a été prévue pour permettre les échanges entre les participants et les orateurs. Le premier thème portait sur une conception plus sûre pour une meilleure sécurité routière et a été animé par trois éminents orateurs du comité de l'AIPCR, qui ont présenté un sujet sur la conception de la route en tenant compte des limites des capacités humaines, sur l’expérience australienne de l'approche en faveur d’un système sûr, et sur le point de vue et les connaissances d'AASHTO en matière de facteurs humains.

Un thème spécial sur la conception d'une voie plus sûre pour les deux-roues a été consacré aux pays de l'ANASE (Malaisie, Indonésie, Thaïlande, Viet Nam, Cambodge, Philippines, Singapour, Brunei et Timor Leste), car le nombre de motocyclistes y est toujours supérieur en nombre aux autres véhicules, ce qui rend indéniable le besoin de voies réservée aux motocyclistes. Au cours de la séance, les manuels et des lignes directrices sur les voies réservées et non réservées aux motocyclettes ont été examinés. Le troisième thème sur l'entretien des routes associait des orateurs de l'opérateur d'autoroutes (PLUS Berhad), d’iRAP Malaysia et aussi de 3M, qui ont souligné un point clé, à savoir que même de petites améliorations peuvent faire une énorme différence pour les usagers de la route.

Le thème des usagers vulnérables de la route a porté sur la sécurité des piétons et sur les actions simples vis-à-vis des motocyclistes qui pourraient être entreprises pour une meilleure sécurité routière. Une séance sur la sécurité des piétons a cherché à identifier lesquels sont impliqués dans des accidents, comment, quand et pourquoi. Les initiatives d'amélioration de la sécurité des piétons aux États-Unis ont aussi été mises en avant. Par la suite, le thème des audits de sécurité routière a abordé divers audits et inspections de sécurité routière effectués en Malaisie. Le représentant de l'AIPCR a également présenté un exposé sur la réalisation d'audits de sécurité routière dans les pays à revenu faible et intermédiaire pour diffuser les connaissances auprès du public.

Le dernier thème sur la gestion de la vitesse et de la circulation a rassemblé des questions relatives à la gestion des limitations de vitesse, à la distraction par les téléphones mobiles et aux mesures correctives pour les piétons dans les zones résidentielles. Notre orateur principal a parlé de la distraction des téléphones mobiles utilisés par les travailleurs des technologies GIG, en particulier ceux qui travaillent pour des applications et ignorent les limites de vitesse, les feux rouges et le stationnement illégal de leur véhicule pour s'assurer que leur service est à l'heure. L’orateur de REAAA a présenté un plan de gestion de la circulation lors de travaux de construction routière, qui incluait des différences de limitations de vitesse dues à l'environnement routier. Par exemple, lors de la construction d'une route, une limite de vitesse plus faible devrait s’appliquer aux usagers de la route, en particulier de nuit pour éviter les accidents. Un échange avec le représentant du Japon a fourni de nombreuses explications sur les mesures correctives de sécurité des piétons et sur l’usage de la technologie pour réduire le nombre d'accidents dans les zones résidentielles au Japon.

Un forum de clôture a été présidé par Datuk Suret Singh, président du MIROS, avec deux orateurs éminents, à savoir Ir. Haji Abdul Rahman du ministère des Travaux publics et Prof. Dr Kulanthayan KC Mani, de Safe Kids Malaysia. Les principales questions examinées ont porté sur le financement de l'amélioration de l'infrastructure routière, en particulier pour les usagers vulnérables et la sécurité des usagers de la route en Malaisie.

Deux ateliers ont eu lieu le troisième jour de l'événement. Sibylle Birth et Lorenzo Domenichini ont partagé leur expertise en matière de facteurs humains et de conception des routes avec des participants locaux. Il est intéressant de noter qu'une illustration locale a été apportée en examinant l'un des pires accidents en Malaisie qui s'est produit à Genting. Les déficiences de la routie liées aux facteurs humains ont été discutées en groupes, avec les représentants de l'AIPCR et du MIROS comme facilitateurs. L’autre atelier s’intéressait aux systèmes de transport interlligents (STI) pour la sécurité routière, par Fadhlan Hafizhelmi Kamaru Zaman (UiTM) et son collègue, Dr Azlee Zabidi (UMP), qui ont présenté leur expertise dans le développement des véhicules automobiles et dans le langage de programmation utilisé pour les capteurs. Une visite technique du Centre d'innovation 3M a été organisée le même jour.

Outre le Séminaire, des stands d'exposition ont été mis à la disposition des sponsors pour présenter leurs produits et services. Au total, dix exposants ont participé à l'exposition, dont PLUS Malaysia Berhad, 3M Malaysia Sdn Bhd, ASEAN NCAP, UEM Edgenta Berhad, Geoinfo Services Sdn Bhd, Safetyverse Sdn Bhd, Public Works Department Malaysia et MIROS.

Le séminaire a réuni environ 200 participants par jour.


Programme du Séminaire International - 23-24 avril 2019
"Des routes plus sûres grâce à une conception et une exploitation adaptée des infrastructures"

Jour 1 - 23 avril 2019


09:00-10:00 Séance plénière

11:00-12:30 Session technique 1 : Conception de la route pour une meilleure sécurité routière

14:00-15:30 Session technique 2 : Concevoir des voies dédiées aux deux roues plus sûres

15:30-17:00 Session technique 3 : Entretien routier – impact sur la sécurité routière


Jour 2 - 24 avril 2019


09:00-11:00 Session technique 4: Usagers vulnérables de la route

11:00-14:00 Session technique 5: Audit de sécurité routière

14:00-17:00 Session technique 6: Gestion de la circulation et de la vitesse

17:00 Conclusions : la voie vers des routes plus sûres

(Forum avec des orateurs éminents)
Président – président du MIROS, Datuk Suret Singh 

  • Groupe 1- Universiti Putra Malaysia, Assoc. Prof. Dr Kulanthayan KC Mani

  • Groupe 2– Département des travaux publics de Malaisie, Ir. Hj. Abdul Rahman Baharuddin


Jour 3 - 25 avril 2019


Programme de l'atelier international - 25 avril 2019

Heure

Atelier 1 (Groupe 1)

Atelier 1 (Groupe 2)

Atelier 2

Visite Technique

08:00
09:00

Inscription

Centre d'innovation 3M

09:00
10:30

Facteurs humains et conception plus sûre (Dr. Sibylle Birth, Prof Dr. Lorenzo Domenichini, AIPCR)

Systèmes de transport intelligents (STI) pour des routes plus sûres (Dr. Fadhlan Hafizhelmi Kamaru Zaman, UiTM & Dr. Azlee Zabidi, UMP)

10:30
11:00

Pause

11.00
13:00

Facteurs humains et conception plus sûre 

Facteurs humains et conception plus sûre 

Systèmes de transport intelligents (STI) pour des routes plus sûres

13:00
14:00

Déjeuner

14.00
17:00

Facteurs humains et conception plus sûre 

Facteurs humains et conception plus sûre 

 

17:00
17:30

Cocktail


Résumé de l'atelier

Atelier 1: Facteurs humains et conception plus sûre

Les facteurs humains peuvent être décrits comme la contribution humaine à des événements dommageables. C'est le terme générique qualifier pour les mécanismes psychologiques et physiologiques qui contribuent aux erreurs opérationnelles d’utilisation des machines et des véhicules. Ce concept est aujourd'hui reconnu par les professionnels de la sécurité routière comme un facteur important de la sécurité routière. Un élément majeur pour l'atelier réside dans les lignes directrices sur les facteurs humains (HF) élaborée par l'Association mondiale de la Route (AIPCR). L'objectif est de fournir aux ingénieurs de la sécurité routière impliqués dans tous les aspects de la route (planification, conception, construction et entretien) des orientations pour améliorer l'identification des erreurs de conception vis-à-vis des facteurs humains. Le rapport sur les lignes directrices en matière de facteurs humains pour une route plus sûre sera présenté en comparant les deux approches distinctes de la recherche sur les accidents. L'approche post-accident, qui évalue la sécurité d'une conception en examinant les conséquences d'un accident. L'approche pré-accident, qui prend en compte, à travers le concept des facteurs humains, les déclencheurs de la réaction du conducteur et les schémas de comportement pouvant conduire à un accident. Parmi les études de cas qui seront examinées figure une étude réalisée en 2015 sur les localisations des accidents graves impliquant un seul véhicule sur les autoroutes néerlandaises. Les lignes directrices de l'AIPCR fournissent des connaissances complémentaires à fournies dans les normes de conception et dans les lignes directrices pour les inspections et audits de sécurité routière.


Atelier 2: Systèmes de transport intelligents (STI) pour des routes plus sûres

En informatique, l'intelligence artificielle (IA), est l'intelligence démontrée par les machines. Ces machines et systèmes intelligents organisent la vie humaine à bien des égards, notamment dans les systèmes de transport. Utilisant les technologies récentes de l'intelligence artificielle, les systèmes de transport intelligents (STI) visent à fournir des services innovants aux différents modes de transport et à la gestion du trafic ainsi qu’à permettre aux usagers d'être mieux informés et d'utiliser les réseaux de transport de manière plus sûre, mieux coordonnée et plus "intelligente". Les STI utilisent l'intelligence artificielle dans diverses applications, sans toutefois s'y limiter : véhicules interconnectés, capteurs intelligents, contrôle routier automatique, gestion et surveillance du trafic, systèmes de contrôle des véhicules et systèmes de prévention des collisions. Au cours de cet atelier, les participants comprendront le concept de l'intelligence artificielle et ses applications dans les STI. Les participants pourront s'informer sur les capteurs utilisés sur les véhicules autonomes et sur les applications de Deep Learning pour la compréhension visuelle automatique grâce à des démonstrations de ces technologies à partir du logiciel MATLAB. Les participants auront également les pistes pour mettre en œuvre Deep Learning à l'aide d’éléments open-source tel que TensorFlow et la programmation Python.

Eléments requis: ordinateur portable et Phyton 3.7


Ce site utilise des cookies afin d'optimiser son fonctionnement. En cliquant sur le bouton "Accepter", vous acceptez de naviguer sur notre site web sans modifier les paramètres de vos cookies et vous acceptez leur utilisation. En savoir plus et paramétrer les cookies.