Webinaire international "Approches innovantes pour la gestion du patrimoine routier"

18 novembre 2021, en ligne organisé depuis Blacksburg ( États-Unis)

Le webinaire du 18 novembre est le premier d'une série de quatre, tous dans le cadre du comité technique 3.3 "Gestion du patrimoine routier". Ce webinaire a suscité beaucoup d'enthousiasme puisque près de 600 personnes s'y sont inscrites. Finalement, la participation a été d'environ 200 personnes avec un pic à 230 personnes.

Résumé du Séminaire

Le webinaire visait à mettre en contexte le travail effectué par le groupe de travail 1 au sein du comité, où des objectifs ont été fixés avant le prochain Congrès mondial de la Route qui se tiendra à Prague en 2023.

Notre président, Gerardo Flintsch, a présenté le comité technique "Gestion du patrimoine routier". Nous sommes divisés en trois groupes de travail. Le premier d'entre eux, que j'ai l'honneur de diriger, est intitulé "Approches innovantes dans la gestion du patrimoine routier".

Chaque groupe de travail a une série de tâches assignées et certains délais pour leur exécution. En ce qui concerne notre groupe de travail, nous avons vu dès le premier instant la nécessité de diviser le travail et nous-mêmes en sous-groupes pour concentrer les responsabilités et ainsi atteindre les objectifs proposés.

Ainsi, nous nous sommes divisés en trois sous-groupes, en choisissant un chef de sous-groupe dans chacun d'eux et en intégrant les délégués par expérience et intérêt dans le domaine.

Ainsi, le premier sous-groupe, dirigé par Antonio Muruais, est chargé d'évaluer les meilleures pratiques pour mettre en œuvre la norme ISO 55001 dans la gestion du patrimoine routier. Miguel Valdés, notre collègue chilien, dirige le sous-groupe axé sur la gestion du cycle de vie et des risques du patrimoine routier et Stéphane Aubert est le leader du sous-groupe dédié au BIM et à la numérisation dans la gestion du patrimoine routier.

En outre, une équipe transversale a été formée avec Tim Massart et Hélène Klich pour leur fournir un soutien documentaire à tous.

Je tiens à féliciter tous les membres du groupe de travail 1 du comité technique 3.3. Ils collaborent de manière très active. À une époque où le partage des connaissances est courant, où les expériences comme les grandes recettes ne sont pas conservées avec zèle, il est très gratifiant de voir comment ce type d'événements est préparé avec enthousiasme, en essayant d'apporter le meilleur de chacun.

Pour préparer ce webinaire, pas moins de 10 réunions ont eu lieu entre les membres des différents sous-groupes, en progressant peu à peu dans le contenu et en ajustant les temps pour montrer l'essence et les progrès de notre travail en seulement 15 minutes.

Conclusion

Comme conclusions générales des articles présentés, il convient de souligner les points suivants :

  1. En ce qui concerne la mise en œuvre de la norme ISO55001 dans la gestion du patrimoine routier, il y a peu d'administrations et de concessionnaires qui possèdent cette marque de qualité et avec une extension limitée. Il est très important de générer des connaissances dans ce domaine et de partager les expériences. Dans ce sens, le groupe de travail est en train de publier un guide de bonnes pratiques basé sur des interviews.
  2. Des cas très intéressants ont été présentés concernant la gestion du risque dans certains environnements et la manière dont sont gérés à la fois le risque et le cycle de vie des actifs routiers. Un schéma général doit être établi pour servir de base aux autres agences routières afin d'identifier les modèles qui peuvent être appliqués dans leur contexte.
  3. Tout le monde parle de la numérisation du BIM dans le processus de construction, mais nous avons vu que le principal défi de l'application des deux méthodes est de coordonner la méthode dès son origine afin qu'elle puisse être utilisée dans toutes ses étapes. Il est possible de réaliser de très bonnes conceptions et de mener à bien un processus de construction très réussi en appliquant la méthode BIM, mais en laissant un modèle qui ne peut pas être appliqué dans l'entretien et l'exploitation des routes. Il est nécessaire d'insister sur la coordination des équipes de planification, de conception et de construction afin qu'elles préparent un modèle valide pour la plus longue étape de la vie d'une infrastructure.

Nous sommes convaincus que notre travail sera très utile pour les agences routières qui ont besoin de disposer d'un état de l'art pour appliquer leurs décisions dans les meilleures pratiques et identifier celles qui peuvent être logiques pour leur environnement.

Ce site utilise des cookies afin d’optimiser son fonctionnement. Ils vous permettent d'accéder en toute sécurité à votre espace personnel et de télécharger nos publications. Vous acceptez leur utilisation en cliquant sur le bouton « Accepter ».