Thème Stratégique 3 - Sécurité et durabilité

L’on prend aujourd’hui davantage conscience, dans le monde entier, que la stratégie et les politiques, qui sont formulées par les administrateurs des routes et les organisations liées aux transports, renforcent la sécurité et la sûreté des systèmes routiers lors de la conception, de la construction et de l'exploitation des infrastructures routières. Cet environnement les oriente vers la production de solutions pratiques pour améliorer la sécurité routière grâce à des technologies plus développées et pour sensibiliser à la cybersécurité afin de renforcer la sécurité des routes et des transports.

La poursuite d'une exploitation routière efficace, notamment en service hivernal, l'optimisation des coûts d'entretien des actifs routiers et la contribution à un environnement durable sont également essentielles pour que les administrateurs routiers et les organisations liées aux transports puissent gérer avec succès les infrastructures routières.

Ce contexte externe rejoint le Thème stratégique 3 d'étude "Sécurité et durabilité", qui a mis en place quatre comités techniques et un groupe d’étude.

Comités techniques

Groupe d'Étude


Interview de Shigeru Kikukawa

Coordinateur du thème stratégique 3 "Sécurité et durabilité"

Shigeru Kikukawa a mené une brillante carrière au sein du ministère japonais des Territoires, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, où il a occupé le poste de vice-ministre. Il travaille actuellement pour le secteur privé au Japon.

Shigeru a été Coordinateur du thème stratégique B "Accès et Mobilité" pendant le cycle 2016-2019, et il a été nommé à nouveau pour coordonner le thème stratégique 3 "Sécurité et durabilité".


Vue d'ensemble

Les questions de sécurité routière, de viabilité hivernale, de gestion des actifs, de durabilité environnementale et de sécurité sont ici présentées, car elles impliquent des problèmes pratiques et urgents auxquels les administrateurs routiers doivent faire face. Le thème stratégique 3 vise à améliorer de manière globale la capacité de gestion des routes en termes de perspectives opérationnelles, financières et environnementales. Au cœur du thème stratégique 3 se trouve la démonstration de l'orientation appropriée pour ces questions avec les réalisations passées et le développement/l'introduction de nouvelles technologies. 

Le comité technique 3.1 "Sécurité routière" observe que 90 % des décès sur la route se produisent dans les pays à faible revenu et évalue et identifie ensuite les meilleures pratiques en matière de sécurité routière pour ces pays. Ce comité technique explore également les contre-mesures éprouvées qui sont efficaces pour réduire la probabilité et la gravité des accidents à un endroit donné. Il est à noter que le "Manuel de sécurité routière" et la "Ligne directrice sur l'audit de sécurité routière" doivent être mis à jour, en poursuivant les efforts pour diffuser et encourager l'application de ces manuels. Le comité technique joue un rôle fondamental en permettant l'accès à des mesures de sécurité bien choisies et leur diffusion parmi les PRFI.

Le comité technique 3.2 "Viabilité hivernale" se concentre sur les réseaux routiers particulièrement vulnérables aux conditions climatiques hivernales. Maintenir des niveaux acceptables de service hivernal reste un défi dans un contexte de lutte contre la neige et le verglas sur les routes. Des recherches approfondies sur l'utilisation extensive des nouvelles technologies fournissent une approche et une application pratiques du service hivernal. Des études de cas et les principaux résultats de l'entretien hivernal dans différents pays devraient constituer la base de la mise à jour du "Livre de données sur la neige et le verglas". La viabilité hivernale dans les zones urbaines et l'implication des véhicules connectés et automatisés dans la viabilité hivernale sont également étudiées. Il convient de noter que le comité technique est activement engagé dans la préparation du programme technique du "Congrès mondial sur la viabilité hivernale et la résilience des routes" de 2022 à Calgary, au Canada.

Le comité technique 3.3 "Gestion du patrimoine" élabore, met en œuvre et intègre un cadre de gestion des actifs routiers basé sur la norme ISO 55001 afin que les organisations routières gèrent leurs performances, leurs risques et leurs coûts de manière plus efficace et efficiente. Les résultats de l'étude apporteront une ligne directrice pour la mise en œuvre du système de gestion des actifs. Notamment, un manuel de gestion du patrimoine en ligne sera mis à jour grâce à l'enquête menée auprès des PRFI. Des efforts importants sont déployés pour étudier non seulement la gestion des actifs, mais aussi la résilience des réseaux routiers et le renouvellement et le rajeunissement des infrastructures vieillissantes.

Le comité technique 3.4 "Infrastructures et transport routiers plus durables pour l’environnement" identifiera les modes d’exploitation de la circulation minimisant l'impact des émissions des véhicules sur la santé, et l'amélioration de la conception, de la construction et de l'entretien des chaussées pour réduire le bruit du trafic. En outre, il est essentiel de comprendre l'impact de la route et du transport routier sur les habitats de la faune et de la flore et leurs interconnexions pour que la construction de routes puisse être mise en œuvre dans la zone riche en environnement naturel. Le comité technique prendra soigneusement en compte la durabilité environnementale et présentera avec précision la manière dont les organisations routières s'engagent à limiter la pollution atmosphérique et le bruit de la circulation, ainsi que l'impact sur les habitats de la faune et de la flore sauvages.

Le groupe d’étude 3.1 "Infrastructure routière et sûreté des transports" établit des liens avec les secteurs concernés afin de rassembler les connaissances sur les questions de sûreté des transports et leur contribution à la résilience du système. Avec l'utilisation croissante des systèmes cyberphysiques dans la surveillance et la gestion, les disciplines impliquées dans le cycle de vie des actifs routiers doivent être plus nombreuses à comprendre et à apprécier les problèmes de sûreté qui se posent. Le groupe d'étude fournira aux spécialistes de l'infrastructure routière des conseils de haut niveau sur l'intégration de la sécurité et de l'esprit de sécurité afin que le nombre et la gravité des incidents de sécurité diminuent tout au long du cycle de vie des actifs routiers.

Ce site utilise des cookies afin d’optimiser son fonctionnement. Ils vous permettent d'accéder en toute sécurité à votre espace personnel et de télécharger nos publications. Vous acceptez leur utilisation en cliquant sur le bouton « Accepter ».