Séminaire international "Durabilité environnementale du transport routier : Pollution atmosphérique, bruit et relations avec la transition énergétique et le changement climatique"

20-22 octobre 2021, Cluj-Napoca (Roumanie) et en ligne

Ce séminaire international a été organisé conjointement par le Comité technique 3.4 "Infrastructures et transport routiers plus durables pour l’environnement" de PIARC, l'Association professionnelle roumaine des ponts et chaussées (branche de Transylvanie) et le Département des chemins de fer, des routes et des ponts de l'Université technique de Cluj-Napoca.

Document préparatoire du séminaire


Selon l'Organisation mondiale de la santé, la pollution et le bruit comptent parmi les principaux facteurs environnementaux susceptibles d'entraîner des problèmes de santé. On estime qu'au moins 20% de la population européenne est exposée à long terme à des niveaux de bruit excessifs, susceptibles de nuire à la santé. De même, un pourcentage élevé de la population mondiale est exposé à la pollution, notamment dans le contexte du changement climatique.

Dans le cadre de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique et la transition énergétique, qui s'est tenu en novembre 2021, le séminaire a été un événement précieux qui a permis à tous les participants de se familiariser avec des questions spécifiques et des pratiques mondiales.

Résumé et conclusions du séminaire

Le séminaire devait se dérouler du 20 au 22 octobre 2021, sous un format hybride : avec une présence physique au Grand Hotel Italia de Cluj-Napoca, en Roumanie, ainsi qu'en ligne. Cependant, en raison de l'aggravation de la situation de la pandémie de Covid-19 en Roumanie au moment du séminaire, il a été décidé que seule l'équipe organisatrice locale, ainsi que M. Eric Dimnet de France (responsable du CT 3.4) seraient physiquement présents sur place. 

Le séminaire a débuté le 20 octobre 2021 par des messages de bienvenue du Secrétariat général de PIARC, du CT 3.4 et de l'Université technique de Cluj-Napoca, suivis de deux conférences d'ouverture. Les cinq sessions du séminaire qui ont suivi étaient animées par des membres du CT 3.4. 

La première session comprenait des présentations sur l'évaluation de la qualité de l'air, tandis que la deuxième session était consacrée aux chaussées à faible niveau de bruit.

La deuxième journée a débuté par deux conférences d'ouverture, suivies de la session n° 3 consacrée à la cartographie acoustique et à l'optimisation des chaussées. Les sessions n° 4 et 5 ont porté sur l'amélioration de la qualité de l'air et la durabilité environnementale, respectivement, et ont été suivies des remarques finales du CT 3.4 et des organisateurs locaux.

Le programme définitif est joint au présent rapport.

Toutes les présentations étaient disponibles en direct sur une plateforme en ligne dédiée créée par les organisateurs locaux. Les langues officielles étant le roumain et l'anglais, une traduction parallèle en direct était disponible. 

Après l'événement, tous les participants inscrits ont reçu des liens qu'ils pouvaient utiliser pour accéder aux sessions enregistrées. En outre, tous les participants ont été invités à remplir le formulaire de retour d'information recommandé par le Guide bleu de PIARC.

Conclusions techniques

Le séminaire a débuté par deux présentations sur la résilience, l'action climatique et la transition énergétique, avec une application aux systèmes de protection contre les risques naturels. La première session a porté sur un réseau fonctionnel d'implication civile roumain évaluant la qualité de l'air, ainsi que sur une évaluation similaire de l'indice basée sur des données de crowdsourcing. Des travaux spécifiques sur les polluants et le trafic routier ont également été discutés.

La session sur les chaussées à faible bruit comprenait trois travaux sur des surfaces en asphalte et en béton, ainsi qu'une étude de cas, débattant des caractéristiques physico-mécaniques des matériaux et de leur stabilité à long terme sur la base de mesures spécifiques. 

En outre, des solutions durables et respectueuses de l'environnement pour les infrastructures routières et le drainage des eaux ont été discutées. Des études sur la modélisation acoustique, l'optimisation des chaussées, l'influence de l'épaisseur des couches et l'évaluation du bruit ont montré plusieurs approches du monde entier. Les efforts visant à optimiser la vitesse de conception des routes et l'utilisation de matériaux sélectionnés en relation avec le transport et l'environnement ont également été débattus.

Le séminaire s'est conclu par une session qui a permis de recueillir des informations provenant de quatre continents sur l'évaluation de la durabilité environnementale, le comportement des conducteurs, le transport intermodal et les matériaux.

Statistiques

Il y avait 276 participants inscrits à l'événement. La plupart d'entre eux ont participé en ligne, les participants physiquement présents étant le comité d'organisation local et quelques membres du comité technique de l'événement. 

La moitié des intervenants étaient roumains, tandis que l'autre moitié était composée de participants de tous les continents, ce qui en fait un événement mondial.

Ce site utilise des cookies afin d’optimiser son fonctionnement. Ils vous permettent d'accéder en toute sécurité à votre espace personnel et de télécharger nos publications. Vous acceptez leur utilisation en cliquant sur le bouton « Accepter ».