Vulnérabilités et menaces de sécurité liées au déploiement de véhicules connectés et automatisés

Le développement des nouvelles technologies d’infrastructure routière et embarquées, indépendamment du type et de la zone de circulation, a la capacité d’améliorer la sécurité routière, de minimiser la consommation d’énergie, de réduire les émissions polluantes et d’optimiser l’efficience de la circulation. De plus, les nouveaux moyens de mobilité peuvent apporter un gain d’équité, notamment à l’égard des personnes handicapées. Cependant, ces avantages nécessitent une mise en œuvre réfléchie des nouveaux services et fonctions dans nos sociétés, minimisant les conséquences indésirables. Dans ce contexte, les véhicules connectés et automatisés (VCA) présentent un fort potentiel d’amélioration de l’exploitation et de la sécurité des systèmes de transport. Toutefois, l’utilisation de la connectivité dans ce domaine fait naître des risques nouveaux en termes de sécurité. En effet, les VCA impliquent l’utilisation de communications véhicule-véhicule (V2V) et véhicule-infrastructure (V2I), qui ouvrent de nouveaux points d’accès aux systèmes par rapport aux techniques traditionnelles. Ces points d’accès peuvent rendre les moyens de mobilité et les technologies sous-jacentes (d’infrastructure routière et embarquées) plus vulnérables à certaines cyberattaques et pourraient en aggraver les conséquences.

  • Fiche d'information

    • Date : 2021
    • Auteur(s) : HEDHLI Abdelmename / GRUYER Dominique / MENDIBOURE Leo
    • Domaine(s) : Exploitation des réseaux routiers
    • Type : RR391 - DOSSIERS
    • Référence PIARC : RR391-037
    • Nombre de pages : 5
  • Cet article a été publié dans la revue Routes/Roads

    N° 391

    4e trimestre 2021 / Décembre

    Véhicules autonomes

Ce site utilise des cookies afin d’optimiser son fonctionnement. Ils vous permettent d'accéder en toute sécurité à votre espace personnel et de télécharger nos publications. Vous acceptez leur utilisation en cliquant sur le bouton « Accepter ».