Classification des routes intelligentes

Traditionnellement, les systèmes de classification des réseaux routiers se sont concentrés sur deux dimensions fondamentalement opposées : la mobilité et l'accessibilité. Ces systèmes de classification ont été adaptés aux circonstances variables des pays ou des régions. Toutefois, avec l'arrivée des véhicules connectés et automatisés (VCA), la situation est devenue beaucoup plus difficile qu'auparavant.
Les VCA actuels se composent de divers systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS) qui assistent les humains dans leur tâche de conduite. L'industrie automobile déploie d'importants efforts de recherche, de sorte que les systèmes les plus avancés peuvent même contrôler le fonctionnement du véhicule. Cependant, il existe une pléthore de systèmes différents, qui varient dans la manière dont cette assistance est fournie. Par conséquent, tous les VCA n'ont pas les mêmes performances et, qui plus est, ces performances évoluent dans le temps.
Afin de clarifier les capacités de ces nouveaux véhicules, la Society of Automotive Engineers (SAE) a élaboré un système de classification qui regroupe ces capacités en six niveaux. Le niveau 0 de la SAE s'applique aux véhicules à conduite humaine. Le niveau 1 de la SAE fait référence aux systèmes d'automatisation de la conduite qui peuvent contrôler la position longitudinale ou latérale du véhicule. Le niveau 2 de la SAE fait référence aux systèmes qui peuvent contrôler les deux positions, longitudinale et latérale, en même temps. Dans ces cas, le système est considéré comme une simple assistance de l’homme, et non comme son remplacement. En outre, ces systèmes ne sont pas infaillibles et peuvent se déconnecter soudainement - c'est-à-dire se désengager - en laissant le contrôle au conducteur, qui doit être attentif à la route.
Le niveau 3 de la SAE va un peu plus loin, en étant capable de contrôler davantage de situations et en empêchant les débrayages. Ces véhicules sont censés prévoir les situations de désengagement et demander l'intervention du conducteur à l'avance. Les véhicules de niveau 4 de la SAE sont censés être entièrement autonomes dans une région donnée qui répond à certaines caractéristiques - appelées domaine de conception opérationnelle (ODD) - sans nécessiter l'intervention d'un être humain dans ces zones. Enfin, les véhicules de niveau 5 de la SAE devraient, dans un avenir lointain, être entièrement autonomes quelle que soit la zone dans laquelle ils circulent.
Ce projet spécial présente une étude exploratoire sur la faisabilité d'un système de classification des routes intelligentes. Identifier les étapes à réaliser en premier devient crucial. L'une des activités du projet spécial a été d'explorer les réactions de plusieurs parties prenantes concernant les propositions de suivi. Les contributions les plus importantes sont présentées ici.

Fiche d'information

  • Date : 2021
  • Auteur(s) : PIARC
  • Domaine(s) : Sécurité routière / Exploitation des réseaux routiers / Mobilité urbaine / Conception des routes interurbaines
  • Type : 2021SP01 - Projet spécial
  • Référence PIARC : 2021SP01

Ce site utilise des cookies afin d’optimiser son fonctionnement. Ils vous permettent d'accéder en toute sécurité à votre espace personnel et de télécharger nos publications. Vous acceptez leur utilisation en cliquant sur le bouton « Accepter ».