Covid-19 Phase 1+, la mobilité urbaine au-delà du transport collectif

Le présent article fait suite à deux présentations proposées dans le cadre des séminaires de PIARC qui se sont tenus les tout premiers mois de la pandémie, alors que celle-ci s’installait et qu’il nous fallait en comprendre tous les aspects et nous y confronter. Nos contributions ont commencé par les conditions de transport collectif, mais il est rapidement apparu nécessaire de redéfinir des rôles. Les autorités organisatrices de la mobilité – la SRM s’agissant de l’agglomération de Bologne – pourraient jouer un rôle majeur dans la mesure où elles réglementent la majeure partie de la mobilité dans les zones urbaines. À Bologne, la SRM réglemente le transport collectif, les plans de partage et le stationnement sur chaussée.

  • Fiche d'information

    • Date : 2021
    • Auteur(s) : BONINO Tommaso / SIMONE Andrea
    • Domaine(s) : Gestion des risques routiers / Mobilité urbaine
    • Type : RR390 - DOSSIERS
    • Référence PIARC : RR390-044
    • Nombre de pages : 4
  • Cet article a été publié dans la revue Routes/Roads

    N° 390

    3e trimestre 2021 / Septembre

    Routes et Covid-19

Ce site utilise des cookies afin d’optimiser son fonctionnement. Ils vous permettent d'accéder en toute sécurité à votre espace personnel et de télécharger nos publications. Vous acceptez leur utilisation en cliquant sur le bouton « Accepter ».