Matières premières alternatives pour la construction routière à base de pâte à papier et de résidus de l’industrie papetière - Le Projet PaperChain

L'Europe est le deuxième producteur de papier au monde, représentant 23% de la production mondiale et un chiffre d'affaires de 180 milliards EUR (1,26% du PIB européen). Selon la Confédération des industries européennes du papier (CEPI), les résidus de la fabrication du papier et de la pâte à papier (PPI) montrent un grand potentiel en tant que source pour l'élaboration de produits à haute valeur ajoutée pour d'autres secteurs, fibres de papier ou conversion énergétique. Actuellement, 55 % des résidus sont incinérés pour la production d'énergie ; l'épandage représente 15 %, et l'exploitation des résidus dans d'autres industries, 10 %. 1,65 million de tonnes de résidus de PPI (15% du total des déchets), sont encore destinées à l'enfouissement.

  • Fiche d'information

    • Date : 2020
    • Auteur(s) : BALOOCHI Hani / OLEAGA Asier / OREJANA Roberto / CEPRIA Juan José / MIRO Rodrigo / MARTINEZ Adriana / BARRA Marilda / APONTE Diego
    • Référence PIARC : RR383-019
    • Nombre de pages : 6
  • Cet article a été publié dans la revue Routes/Roads

    N° 383

    1e trimestre 2020 / Mars

    26e Congrès mondial de la Route, Prix PIARC 2019

Ce site utilise des cookies afin d’optimiser son fonctionnement. Ils vous permettent d'accéder en toute sécurité à votre espace personnel et de télécharger nos publications. Vous acceptez leur utilisation en cliquant sur le bouton « Accepter ».