Évaluation de la sécurité routière basée sur la méthode des facteurs humains

L'objectif du présent rapport est d’informer les autorités routières responsables sur la manière d'évaluer la qualité de la sécurité routière des routes en exploitation, en couplant l'approche réactive bien connue, basée sur l'analyse des données d'accident et l'identification et la hiérarchisation des sections (ou points noirs) à forte concentration d’accidents, avec une approche proactive, visant à identifier les situations potentiellement dangereuses avant la survenance des accidents. L'approche proactive est une méthodologie qui ne s’appuie pas sur les accidents et qui applique les principes des facteurs humains à la conception des routes pour identifier les défauts de l'infrastructure et sélectionner des mesures correctrices en matière de géométrie, d'équipement et d'environnement routier pour prévenir les accidents.

En analysant les procédures actuelles de gestion de la sécurité du réseau routier, le rapport analyse comment l'approche proactive proposée peut être intégrée dans les méthodologies actuelles d'évaluation de la sécurité routière et explique comment la mettre en œuvre pour identifier les sections dangereuses où des défauts liés aux facteurs humains sont présents.

Dans le rapport :

- il est rappelé les interactions homme-infrastructure qui interviennent en situation de conduite et qui peuvent provoquer des erreurs de manœuvre menant éventuellement à des accidents ;

- une procédure d'évaluation de la sécurité routière prenant en compte les interactions homme-infrastructure est décrite ;

- Des listes de contrôle spécialement élaborées sont présentées pour aider les techniciens à cerner les défauts de l'infrastructure lors des évaluations sur site de la sécurité au regard des facteurs humains ;

- une procédure d'attribution d'un score de sécurité pour le site étudié est prescrite.

Les évaluations de sécurité fondées sur les principes des facteurs humains nécessitent la mise en place d’activités de formation spécifiques pour former des techniciens et des ingénieurs à la bonne application de la procédure.

La valeur ajoutée de la méthodologie proposée réside dans la possibilité de commencer par développer le processus de gestion de la sécurité du réseau routier, même dans les situations où des bases de données fiables sur les accidents et les caractéristiques du réseau routier manquent ou ne sont pas encore disponibles opérationnellement. Une telle possibilité réduit le processus d'activation des plans d'amélioration de la sécurité routière dans les pays où une procédure de gestion de la sécurité routière n'est pas encore pleinement développée. 

Le rapport inclut, dans le dernier chapitre, des études de cas choisies pour illustrer les avantages potentiels que les évaluations de la sécurité routière basées sur la méthode des facteurs humains peuvent offrir. Les études de cas présentées soulignent que la nature des problèmes de sécurité routière qui se posent varie en fonction de l'environnement routier et des conditions de circulation et que les mesures correctrices appropriées, choisies en fonction des défauts identifiés vis-à-vis des des facteurs humains, peuvent varier en conséquence.

Informations

  • Date : 2019
  • Auteur(s) : Comité technique / Technical Committee / Comité Técnico C.2 Conception et exploitation d'infrastructures routières plus sûres / Design and Operations of Safer Road Infrastructure / Diseño y Explotación de Infraestructuras de Carreteras más Seguras
  • Domaine(s) : Sécurité routière
  • Référence PIARC : 2019R27FR

Ce site utilise des cookies afin d’optimiser son fonctionnement. Ils vous permettent d'accéder en toute sécurité à votre espace personnel et de télécharger nos publications. Vous acceptez leur utilisation en cliquant sur le bouton « Accepter ».