Les routes à énergie positive


Les infrastructures de transport, et en particulier les infrastructures routières, sont essentielles à la croissance économique des pays et, en tant que telles, nécessitent d'importants investissements. Les avantages sociaux et économiques de la présence d'infrastructures routières sont bien documentés, mais il est de plus en plus reconnu que les processus par lesquels l'infrastructure est conçue, construite, entretenue et exploitée doivent également minimiser les impacts négatifs comme la pollution et les émissions de gaz à effet de serre. La nécessité d'améliorer tous les aspects de l'efficacité énergétique du système de transport routier constitue un défi majeur pour les gestionnaires de ce système.

Au cours des dernières décennies, d'importantes recherches ont été entreprises pour réduire la quantité d'énergie utilisée par les routes et mettre au point des systèmes novateurs pour faire des routes une source potentielle d'énergie.

Les routes à énergie positive (REP) peuvent répondre à deux besoins importants pour les administrations routières. Dans les régions éloignées de grands pays (y compris de nombreux pays des PRFM) où il n'est pas possible - ou coûteux - de se connecter à un réseau électrique, les sources d'énergie autonomes offrent la possibilité d'installer une infrastructure qui, par exemple, fournit des informations aux utilisateurs, améliore la sécurité, surveille les conditions environnementales ou la performance du réseau. Les sources d'énergie typiques pour ces applications, solaire et éolienne, sont renouvelables. 

Les REP peuvent aussi contribuer significativement à la décarbonisation des transports. La pression mondiale croissante en faveur d’un développement durable, en réponse à l'évolution des impacts sur le climant et les contraintes croissantes de capacité en ressources énergétiques, rendent impérative la réduction de l'utilisation des combustibles fossiles. Selon les stratégies nationales de production d'énergie renouvelable, les REP peuvent jouer un rôle important à la fois pour réduire la consommation globale d'énergie et pour accroître leur potentiel de production d’une électricité dépendant moins des sources d'énergie externes. L'objectif ultime est d'atteindre un stade où l'infrastructure routière est neutre sur le plan énergétique ou devient même productrice nette d'énergie.

Ce rapport analyse le potentiel de production d'énergie renouvelable à l’intérieur de l’emprise routière pour aider à répondre aux besoins énergétiques des administrations routières, y compris par une grande variété de sources d'énergie renouvelable (chaussées solaires, murs solaires, production éolienne, géothermique...), et présente leur analyse coûts-avantages et leur degré de préparation technologique.

Informations

  • Date : 2019
  • Auteur(s) : Maple Consulting Ltd and associates
  • Domaine(s) : Environnement
  • Référence PIARC : 2019SP01

Ce site utilise des cookies afin d’optimiser son fonctionnement. Ils vous permettent d'accéder en toute sécurité à votre espace personnel et de télécharger nos publications. Vous acceptez leur utilisation en cliquant sur le bouton « Accepter ».