Les publications de l'Association mondiale de la Route

Retour d'expérience en matière d'incidents significatifs dans les tunnels routiers

  • Date : 2016
  • Auteur(s) : Comité technique 3.3 Exploitation des tunnels routiers / Technical Committee 3.3 Road Tunnel Operation
  • Domaine(s) : Exploitation des tunnels routiers
  • Référence AIPCR : 2016R35FR
  • ISBN : 978-2-84060-445-7
  • Nombre de pages : 76

Il y a environ quinze ans, de nombreux pays ont commencé à déployer des systèmes de gestion de la sécurité des tunnels et à aborder la question de manière plus structurée. Le rapport 2007/R07 de l'AIPCR recommandait une approche intégrée de la sécurité des tunnels. De nombreux pays se sont ainsi forgé une expérience dans la mise en œuvre de divers outils de gestion de la sécurité des tunnels. Le retour d'expérience en matière d'incidents et les méthodes d'évaluation de ceux-ci, ainsi qu'en matière d'analyse des risques ont permis de faire évoluer l'organisation et la gestion et ainsi que d'apporter des améliorations aux systèmes utilisés. Plusieurs pays contributeurs partagent dans ce rapport des informations sur les enseignements tirés d'incidents ainsi que sur l'évolution de la gestion de la sécurité et l'analyse des risques qui en a découlé. Des conclusions peuvent ainsi être tirées sur des sujets d'intérêt général.

Comme cela est expliqué au chapitre 2 du présent rapport, de nombreux pays collectent systématiquement les données relatives aux incidents significatifs survenus dans des tunnels routiers. Ce chapitre décrit le processus de collecte des données. La pratique a montré que la collecte de l'ensemble des données nécessaires pour une bonne évaluation menant à l'amélioration des procédures de sécurité ou à l'établissement des statistiques relatives aux incidents, susceptibles de servir à l'analyse des risques, peut se révéler difficile et très chronophage. Les données disponibles peuvent en outre ne pas correspondre à celles dont on a besoin. Une identification claire des données requises est donc importante, tout comme la définition des données que chaque intervenant est tenu de collecter à tout moment donné (immédiatement après l'incident ou ultérieurement). Pour que les parties prenantes soient motivées à remplir leur rôle, il est nécessaire que ceux-ci comprennent clairement l'intérêt de la collecte des données et reçoivent un retour sur les enseignements tirés et l'amélioration des procédures.

Les résultats de la collecte des données sont abordés dans d'autres chapitres du présent rapport.

Le chapitre 3 présente les taux de collisions de plusieurs pays. Les taux de collisions représentent de manière générale les valeurs moyennes d'un ensemble de tunnels étudiés. Les chiffres s'étendent sur une fourchette de 2 à 12 collisions pour 108 véh.km. Plusieurs études ont établi que de nombreux paramètres avaient une incidence sur les taux de collisions. Une liste des paramètres ayant la plus grande incidence est fournie dans le rapport (par ex. : longueur du tunnel, volume de circulation, tracé en plan, largeur des voies, profil en travers du tunnel, qualité de l'éclairage du tunnel, composition du trafic, vitesse de conduite, et, non des moindres, habitudes de conduites nationales et état technique des véhicules en circulation). Autant de facteurs d'influence qui rendent difficile toute comparaison statistique des taux de collisions. Malgré les quelques études récentes sur le sujet, l'interaction des différents paramètres ayant une incidence sur les taux de collisions dans les tunnels routiers est encore peu connue. Le rapport fournit une liste exhaustive de l'ensemble des données pertinentes relatives aux collisions devant être recueillies pour améliorer la qualité des informations.

Le chapitre 4 rassemble les nouvelles informations disponibles sur les taux d'incendies basés sur des statistiques sur les incendies de tunnel de 12 pays à travers le monde. Il en ressort que le taux d'incendies d'un « tunnel moyen » est de l'ordre de 5 à 15 incendies par 109 véh.km. Néanmoins, l'écart de taux d'un tunnel à l'autre peut être très marqué du fait que de nombreux facteurs peuvent avoir une incidence sur les taux d'incendies enregistrés. Par exemple : conception du tunnel, emplacement du tunnel, géométrie de la route, surveillance, état technique des véhicules, code de la route, limitation de vitesse, habitude de conduite, etc. Il convient donc de considérer les taux d'incendies avec précaution et de confier à des experts expérimentés dans la sécurité des tunnels l'évaluation de l'applicabilité et la modification des taux de base requis pour chaque application donnée. Ce n'est qu'une fois ces conditions remplies que les taux d'incendies peuvent être appliqués aux analyses de manière à parvenir à des systèmes de sécurité pour les tunnels proportionnés au risque d'incendie considéré.

Alors que les chapitres 3 et 4 traitent de l'évaluation des données relatives aux incidents dans les tunnels en général, le chapitre 5 se concentre sur de véritables incidents en s'intéressant au cas particulier de plusieurs tunnels. Il fournit une idée assez précise des incidents qui surviennent dans les tunnels routiers ainsi que des exemples de conclusions et d'améliorations qui peuvent être identifiées pour des incidents spécifiques et les systèmes utilisés en tunnel. Ces observations peuvent également être utiles pour les appréciations des risques d'autres (nouveaux) tunnels ainsi qu'à des fins d'illustration pour la formation.

L'expérience pratique de l'appréciation des risques est quant à elle décrite au chapitre 6. Ces dix dernières années, plusieurs pays ont en effet partagé leurs expériences en la matière. Ces contributions permettent d'observer certaines différences dans la méthodologie utilisée dans chaque pays. Et même au sein d'un même pays, plusieurs méthodes peuvent être employées en fonction de l'objectif de l'enquête. Les appréciations des risques servent généralement à :

  • apporter la preuve du niveau de sécurité suffisant du tunnel ;
  • aider à la prise de décisions (comparaison entre plusieurs solutions ou décision fondée sur le risque) ;
  • définir des exigences en matière de performance et/ou de fiabilité des systèmes de sécurité ;
  • apporter des informations précises sur le risque résiduel ;
  • classer le tunnel pour le transport de marchandises dangereuses.

Dans tous les pays, l'analyse des risques est un outil supplémentaire qui vient compléter les orientations et règles normatives. Le retour d'expérience de ces dix dernières années ainsi que l'exploitation des données relatives à des incidents réels et des statistiques ont permis d'améliorer les méthodes d'analyse des risques. Et inversement, les méthodes d'analyse des risques servent aussi à améliorer les orientations normatives. Par ailleurs, l'expérience des méthodes d'analyse des risques dans la conception des tunnels et des processus décisionnels ont également permis d'améliorer les méthodes d'analyse des risques elles-mêmes et ont aussi été à l'origine de recherches complémentaires concernant la collecte et l'évaluation des données sur les incidents et incendies réels.

Il ressort de ce rapport que le recours à une approche intégrée de la sécurité des tunnels devient une pratique de plus en plus courante dans plusieurs pays. L'expérience de cette approche et les enseignements tirés des données relatives aux incidents réels sont mis à profit pour améliorer encore davantage la sécurité des tunnels. Le présent rapport peut donc servir de référence pour poursuivre l'amélioration de l'approche intégrée de la sécurité des tunnels, notamment sur ses volets exigences et aspects clé de la collecte des données et sur l'appréciation des risques.

Version française :
Retour d'expérience en matière d'incidents significatifs dans les tunnels routiers

Téléchargez

Version anglaise :
Experience with Significant Incidents in Road Tunnels

Téléchargez

Version espagnole :
Experiencia con incidentes significativos en túneles de carretera

Téléchargez