PIARC a participé à la troisième Conférence ministérielle globale sur la Sécurité routière

19-20 Février 2020, Stockholm (Suède)

Plus de 1 700 délégués de plus de 140 pays, dont 80 ministres ou vice-ministres, ont assisté à la troisième Conférence ministérielle globale sur la Sécurité routière, organisée par les Nations unies et le gouvernement suédois.

Les Nations unies et le gouvernement suédois ont organisé la troisième Conférence ministérielle globale sur la Sécurité routière, les 19 et 20 février 2020 à Stockholm. En effet, force est de reconnaître que la situation reste gave : le nombre de décès annuels sur les routes a atteint 1,35 million en 2018, et les accidents de la route sont aujourd'hui la principale cause de décès chez les personnes âgées de 5 à 29 ans. Le roi de Suède, Sa Majesté Carl XVI Gustaf, a ouvert la conférence, à laquelle plus de 1 700 délégués de plus de 140 pays, dont 80 ministres ou vice-ministres, ont participé. L’objectif était de dresser le bilan de la Décennie d’action pour la sécurité routière, et d’identifier les pistes de progrès pour les prochains dix ans. Des organisations internationales telles que le Forum international des Transports, la Banque mondiale, l’Organisation mondiale de la santé, l’Union européenne, les Nations unies, l’Union africaine, des entreprises comme Michelin ou Volvo, de nombreuses ONGs également, ont partagé leurs expériences et leurs ambitions. Les organisateurs ont notamment présenté une « déclaration de Stockhom », qui marque une étape vers de prochains travaux au niveau de l’ONU.

Dans ce contexte très riche, Claude Van Rooten, Président de PIARC, a animé une séance consacrée à l’ingénierie routière. IRF, iRAP, Polis, UN Habitat et la ministre des travaux publics et des transports d’Ouganda, en étaient les intervenants, et les échanges avec la salle ont été fournis. "Quelles sont les vitesses optimales ?", "Comment hiérarchiser les interventions ?", "Les solutions sont-elles toujours réplicables d’un pays à l’autre ?", "Comment concevoir des routes qui pardonnent ?", "Comment tirer parti de l’urbanisation croissante ?"... Ces sujets sont d’ailleurs déjà traités, pour nombre d’entre eux, dans des rapports PIARC ou dans le manuel en ligne de l'Association. Patrick Malléjacq, Secrétaire général, est désormais chargé d’établir les conclusions officielles de cette séance.



Cette conférence a également permis de participer à un atelier de l’organisation iRAP, de retrouver les membres suédois de TrafikVerket, dont Lena Erixon, membre du Comité exécutif et cheville ouvrière de la conférence, Agneta Wargsjö, membre de la Commission du Plan stratégique, et Annelie Nylander, Directrice de la stratégie, et de rencontrer de nombreux collègues et partenaires internationaux de PIARC. le Département pour le développement international (DFID) du Royaume-Uni, avec lequel PIARC travaille sur plusieurs projets, a ainsi publié à l’occasion de cette conférence une nouvelle brochure de sensibilisation, intitulée « Safe Roads Matter », que PIARC a cosigné.


Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d’optimiser son fonctionnement. Ils vous permettent d'accéder en toute sécurité à votre espace personnel et de télécharger nos publications. Vous acceptez leur utilisation en cliquant sur le bouton « Accepter ».