Éditorial - Infolettre Août 2019

Claude Van Rooten
Président

Chers lecteurs,

Partout dans le monde, les exploitants routiers sont confrontés à des événements climatiques et à des catastrophes naturelles de plus en plus graves. En conséquence, ils doivent atténuer les impacts négatifs et concevoir des moyens d'adapter et d'améliorer la résilience des systèmes de transport, tout en fonctionnant avec des contraintes budgétaires strictes. C'est un énorme défi. Au cours des 20 dernières années, les pertes économiques dues aux phénomènes météorologiques extrêmes ont augmenté de 151 % par rapport à la période 1978-1998, pour atteindre 2,25 milliards de dollars (SIPC, 2017). Dans le même temps, les investissements mondiaux nécessaires pour les routes sont insuffisants, estimés à 34 billions de dollars entre 2016 et 2040 alors que la tendance actuelle des investissements pour cette période ne dépasse pas 26 billions de dollars (Global Infrastructure Hub, G20).

Au sein de l'Association mondiale de la Route, nous avons identifié la résilience comme une question déterminante, qui exige une approche uniforme et holistique. Les menaces sont en effet nombreuses et l'enjeu est multiforme : planification et financement adéquats, financement adéquat de la gestion du patrimoine, sécurité contre les attaques d'origine humaine, pérennité, nouveaux usages et exigences, vieillissement structurel des infrastructures.... Ce sera un thème déterminant de notre prochain plan d'action pour les années 2020-2023, afin que nous puissions préparer des recommandations pertinentes pour nos membres. De plus, l'Association mondiale de la Route s'est déjà associée à l'Ifsttar (France) et à d'autres partenaires et a formulé des recommandations au G20 sur la résilience des infrastructures. Elles ont été très bien accueillies et la présidence saoudienne du groupe de réflexion du G20 inclura probablement la question des infrastructures parmi ses priorités majeures, ce qui ouvrirait la voie à davantage de travail et de visibilité pour ce sujet essentiel.

Si vous voulez en savoir plus sur nos activités en matière de résilience, je vous invite à vous joindre à nous à Abou Dhabi pour le XXVIe Congrès mondial de la Route. La résilience est le thème de l'une de nos 13 séances prospectives, aux côtés de 12 autres séances, ainsi que de 21 séances techniques, organisées par nos comités et groupes d'étude, 41 séances d'affiches, basées sur notre appel à communications international, 13 ateliers, organisés par nos comités et partenaires, et de nombreuses autres. Vous trouverez certainement un sujet qui vous intéressera, et j'ai hâte de vous y rencontrer.

http://www.aipcrabudhabi2019.org

Sincèrement,

Claude Van Rooten

Ce site utilise des cookies afin d’optimiser son fonctionnement. Ils vous permettent d'accéder en toute sécurité à votre espace personnel et de télécharger nos publications. Vous acceptez leur utilisation en cliquant sur le bouton « Accepter ».