Modèle d'évaluation quantitative des risques pour le transport de marchandises dangereuses dans les tunnels routiers

Dans le cadre du projet ERS2 (1997-2001), l'AIPCR et l'OCDE ont élaboré conjointement un modèle quantitatif d'évaluation des risques (EQR) pour évaluer les risques du transport de marchandises dangereuses dans les tunnels routiers.

Depuis lors, le logiciel a été utilisé avec un large éventail de tunnels dans plusieurs pays.

Que fait et ne fait pas le modèle EQR ?

QRAM - Association mondiale de la Route PIARC

Le logiciel permet à l'utilisateur :

  • d'évaluer les risques sociétaux dus au transport de marchandises dangereuses dans un tunnel ou sur un itinéraire ;
  • de comparer le risque sociétal d'un tunnel ou d'un itinéraire avec des critères de référence ;
  • d'évaluer les risques sociétaux correspondant à chaque catégorie ADR[1] (A à E) d'un tunnel donné afin d'aider à en choisir une. Le risque sociétal des catégories A et E correspond respectivement au risque sociétal de l'itinéraire du tunnel et d'un (ou plusieurs) itinéraire(s) alternatif(s) de transport.

Le logiciel peut être utilisé pour effectuer une analyse de risque spécifique au transport de marchandises dangereuses. Cette analyse de risque spécifique peut faire partie de l'analyse de risque générale requise par la directive européenne 2004/54/CE concernant les exigences de sécurité minimales applicables aux tunnels du réseau routier transeuropéen.

Les algorithmes, procédures et programmes informatiques de DG-QRAM n'ont été développés que pour l'évaluation des risques dus au transport routier de marchandises dangereuses à travers des itinéraires donnés, notamment dans les tunnels. Ils ont été développés à partir de l'état de l'art correspondant à la date de développement initial (année 1998), mais présentent des limites importantes qui doivent être comprises et prises en compte par l'utilisateur. Le fichier exécutable constitue le modèle QRA. Pour l'évaluation de la propagation/ventilation des fumées, de l'évacuation, etc., il existe d'autres outils plus appropriés, notamment des modèles 1D et 3D de dynamique des fluides. Par conséquent, les utilisateurs sont avertis que si le modèle QRA peut être utilisé pour l'évaluation des risques liés aux marchandises dangereuses, il ne doit pas être le seul outil utilisé pour évaluer l'acceptabilité des propositions de conception afin d'atteindre les niveaux de sécurité de référence au niveau mondial en tunnel.

[1] ADR : "Accord sur les marchandises dangereuses par route" : Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route

Résultats

Risques sociétaux présentés sous forme de courbes FN, où F est la fréquence de N décès (et/ou blessures) ou plus.

Présentation du logiciel EQR

Le logiciel EQRQ est basé sur Microsoft Excel.

Il y a un large éventail d'informations qui doivent être recueillies et préparées afin d'exécuter le modèle EQR. Notamment, l'utilisateur doit recueillir et interpréter des informations et des données pour décrire :

  • les itinéraires, définis par sections ;
  • la géométrie du tunnel (longueur, section et profil en long), la ventilation (une aide spécialisée peut être nécessaire pour les tunnels complexes), le drainage et les mesures d'évacuation d'urgence (systèmes d'avertissement, espacement des issues) ;
  • les caractéristiques du trafic, y compris la répartition des véhicules et les vitesses de circulation, définies pour chaque tronçon de route et chaque sens de circulation ;
  • les données pertinentes du transport de marchandises dangereuses (quantité, et composition )
  • taux d'incidents
  • Répartition de la population le long de l'itinéraire

Pour certaines données, le modèle fournit des valeurs par défaut, qui ne devraient être utilisées que sur la base d'un jugement prudent d'expert (si aucune donnée spécifique n'est disponible). Les écrans de saisie aident à guider l'utilisateur tout au long du processus de saisie de ces données et d'exécution des cas.

Le modèle EQR considère 13 scénarios d'incidents impliquant des marchandises dangereuses qui sont représentatifs de regroupements pertinents de ces dernières.

  1. Incendie de poids lourds sans marchandises dangereuses (20 MW) (retour après la livraison de marchandises dangereuses)
  2. Véhicule transportant du carburant diesel de classe 4.1 et de classe 9 (100 MW)
  3. BLEVE (Boiling Liquid Expanding Vapour Explosion) de gaz de pétrole liquéfié (GPL) en bouteilles
  4. Feu de nappe de supercarburant
  5. VCE (vapour cloud explosion) de supercarburant
  6. Rejet de chlore
  7. BLEVE d'une citerne de GPL
  8. VCE de GPL
  9. Feu torche sur une citerne de GPL
  10. Rejet d'ammoniac
  11. Rejet d'acroléine en citerne
  12. Rejet d'acroléine en bouteille
  13. BLEVE de gaz non inflammable (CO2)

Le modèle EQR prend en compte :

  • la fréquence des accidents (à partir d'ensembles de données historiques) ;
  • les conséquences physiques des incidents dans le(s) tunnel(s) et le long des itinéraires à l'air libre ;
  • les effets de l'évacuation et des abris ;
  • les effets des dangers (comme la chaleur et la fumée) sur les personnes.

Les résultats pour les différents itinéraires et trafics sont calculés en termes de risque sociétal. Le risque sociétal reflète toute la gamme de résultats possibles de tous les scénarios d'incidents impliquant des marchandises dangereuses pour un groupe de personnes. Il peut y avoir une faible probabilité de blesser la plupart des habitants d'une ville, ou une probabilité plus élevée de ne blesser que quelques-uns d'entre eux.

Cette relation est illustrée par une " courbe F/N ", où F est la fréquence de N décès ou plus (et/ou blessures). Un exemple d'ensemble de courbes F/N est montré ici. Chaque courbe peut également être évaluée à l'aide d'une valeur unique représentant le nombre moyen de décès par année, appelée espérance mathématique (EM).

Les courbes F-N peuvent être produites pour les tués et/ou les blessés, et pour les usagers de la route et/ou la population locale.

Aide aux utilisateurs et formation

Aucun dispositif d'aide n'est actuellement disponible.

Des sessions de formation sont prévues les 24, 25 et 26 juin 2019. Veuillez trouver les informations pertinentes ici !