Thème Stratégique D - Infrastructure

L’objectif de ce Thème stratégique est d’améliorer la qualité et l’efficacité des infrastructures routières par une gestion du patrimoine en phase avec les attentes des usagers et les exigences des gouvernements.

Comités techniques


Vue d'ensemble

Alors que les nouvelles évolutions technologiques, sociales et environnementales élargissent le champ d’action des autorités routières, la gestion des infrastructures routières reste leur activité principale. La nécessité d’une utilisation plus efficiente et plus efficace des budgets implique le maintien d’un équilibre entre les budgets affectés à la construction et l’entretien des infrastructures.

Évaluer le niveau de budget nécessaire pour assurer l’entretien optimal des infrastructures routières et faire la part des besoins entre les différents éléments du patrimoine routier sous contrainte budgétaire, représente une part importante du travail des administrations routières. Le Comité technique D.1 (Gestion du patrimoine) s’intéressera à ce sujet, ainsi qu’à la question de l’équilibre des besoins en interventions techniques, en procédant à la mise à jour du Manuel de gestion du patrimoine routier, afin d’apporter des conseils aux administrations routières pour la mise en œuvre des programmes de gestion du patrimoine.

Le Comité technique D.2 (Chaussées) étudiera des solutions écologiques et durables pour les revêtements et matériaux de chaussée. Il s’intéressera par ailleurs aux techniques non destructives pour le suivi et les essais de chaussées.

Le respect des nouveaux codes et normes nécessite des pratiques rigoureuses en matière de conception et d’inspection des ponts. Le Comité technique D.3 (Ponts) étudiera ces pratiques, passera en revue les stratégies de réparation et de remise en état et examinera les modèles d’évaluation de la fiabilité et de la sécurité.

Concernant les routes rurales et les terrassements, le Comité technique D.4 (Routes rurales et terrassements) étudiera la réponse des administrations routières face aux conditions difficiles engendrées par le changement climatique, tout en prenant en compte l’utilisation des matériaux locaux, marginaux et secondaires dans les routes rurales non revêtues.

Le Comité technique D.5 (Exploitation des tunnels routiers) poursuivra les travaux réalisés avec succès durant les cycles précédents dans le domaine de l’exploitation des tunnels routiers. Il étudiera comment une exploitation durable des tunnels peut être assurée ; il s’efforcera d’améliorer la compréhension de la gestion de la sécurité, par la considération des accidents et incendies survenus. Le Comité développera l’étude de réseaux routiers souterrains. Une grande partie de ces travaux sera intégrée à la version mise à jour du Manuel des Tunnels routiers.

Ce site utilise des cookies afin d'optimiser son fonctionnement. En cliquant sur le bouton "Accepter", vous acceptez de naviguer sur notre site web sans modifier les paramètres de vos cookies et vous acceptez leur utilisation.