Éditorial - Infolettre février 2018

Patrick Mallejacq, Secrétaire général

Chers lecteurs,

Avec l'approche du Congrès international de la Viabilité hivernale, toute l'équipe se prépare à vous accueillir à Gdańsk, du 20 au 23 février prochain. Le 15ème Congrès se présente sous les meilleurs augures, avec déjà de nombreuses inscriptions, 11 pavillons nationaux et 21 équipes candidates au Concours international de chasse-neige. Ce sera donc une excellente occasion d'échanger entre experts et praticiens, lors des 38 séances techniques, des 5 séances d'affiches... et lors des rencontres conviviales que nos hôtes polonais nous préparent. Connectez-vous sur https://aipcrgdansk2018.exposupport.pl/en-us/buy-ticket si vous n'êtes pas déjà inscrit !

Pour l'Association, il est essentiel de faire connaître nos productions et d'échanger avec nos membres et partenaires, et je voudrais citer succinctement ici quelques-uns des événements auxquels nous contribuons, en complément donc de nos propres Congrès AIPCR :

  • Rencontre annuelle du TRB, à Washington (États-Unis d'Amérique) en janvier : notre collègue John Milton (Washington State DoT et membre du Comité C.1) a organisé une session sur la sécurité routière et les produits de l'AIPCR, lors de laquelle j'ai eu le plaisir d'intervenir ; un webinaire est prévu sur le même sujet en avril.
  • Aurora Summit 2018, à Olos (Finlande) en janvier : notre Président a partagé, lors de la conférence d'ouverture de cet écosystème, nos perspectives et travaux en matière de conduite automatisée.
  • PPRS 2018, à Nice (France), en mars : l'AIPCR sera présente en force au sommet mondial de l'entretien routier (Pavement Preservation Recycling Summit), dédié à un sujet qui est au cœur des préoccupations des autorités et exploitants routiers à travers le monde, celui de l'entretien et de la gestion du patrimoine.

Enfin, l'AIPCR est heureuse d'avoir été invitée à rejoindre le consortium de SuM4ALL, initiative de la Banque mondiale qui vise à faciliter la mise en œuvre des Indicateurs du Développement global (« SDGs ») par une contribution active du secteur du transport. Nous aurons à cœur d'y partager tous les atouts du secteur de la route et du transport routier, et de contribuer à l'échange des meilleures pratiques, et de répondre ainsi aux attentes des pays à revenu faible ou intermédiaire, qui sont une des cibles privilégiées de l'Association.

Cordialement,

Patrick Malléjacq